UNFPA Côte d'Ivoire

VIH/Sida

Date: 12/05/2009

SITUATION DU VIH/SIDA EN CÔTE D'IVOIRE
La pandémie du SIDA est un problème de développement voire de sécurité dans le monde, en Afrique et plus particulièrement en Côte d'Ivoire.
Depuis la découverte des premiers cas de SIDA en 1985 en Côte d'Ivoire, le nombre de malades n'a cessé d'augmenter, faisant d'elle le pays le plus touché de l'Afrique de l'Ouest avec une séro-prévalence moyenne de 10% en 2001.

Au plan institutionnel, la Côte d'Ivoire en réponse à ce fléau s'est doté d'une structure Gouvernementale spécifique chargée de la lutte contre le VIH/SIDA, devenue depuis le 24 janvier 2001un Ministère à part entière. Il a pour mission de planifier, orienter, coordonner, suivre et évaluer les programmes de lutte contre le VIH/SIDA, mobiliser les ressources financières et techniques au profit de tous les secteurs d'intervention de la lutte contre la pandémie du SIDA sur tout le territoire ivoirien.
.
ANALYSE DE LA SITUATION

La situation du VIH/SIDA en Côte d'Ivoire est très préoccupante. En effet, depuis 1998, le VIH/SIDA est devenu la première cause de décès chez les adultes de sexe masculin et la deuxième cause de décès chez les femmes. Les femmes, les prostituées, les jeunes et les migrants sont les populations les plus vulnérables.

La pandémie du SIDA a un impact négatif sur l'ensemble de l'économie ivoirienne. Sur le plan macro-économique, la perte de la croissance du PIB attribuable au VIH/SIDA est estimée à 0,8%. L'impact sur le secteur agricole, le commerce, l'industrie indique soit une baisse de production soit une augmentation des dépenses liées aux charges sociales à travers les coûts médicaux. En ce qui concerne les ménages, il est démontré qu'un cas de SIDA entraîne en moyenne une augmentation de 44% des dépenses de ménage, selon le bilan fait dans le Document de Stratégie et de Réduction de la Pauvreté (DSRP)